Eglise

Construction :

XIXe siècle.

Edifice de style néogothique, rebâti sur les ruines de l’ancienne église (XVIe siècle), dédié à Sainte-Marie-Madeleine, se Elle se compose d’un chœur et de deux chapelles (celle au Nord, dédiée à Sainte-Marie-Madeleine et celle au sud à la Sainte Vierge).

A noter, un chemin de croix de 1898, ainsi que la chaire en bois sculpté, le confessionnal, le banc de la famille Vayron de la Moureyre, de même style, avec panneau dorsal encastré dans le mur sud de la nef.

Historique :

En 1862, le clocher, composé d’une tour carrée couronnée par une flèche surmontée de la croix et du coq a été reconstruit.

Fin 1897, suite au délabrement de la voûte et des murs, l’église a été reconstruit à l’est du clocher. Lors de ces travaux, est découverte une dalle de basalte rectangulaire d’environ 2m2, pouvant appartenir à l’ancien autel est découverte. L’eglise solennellement a été bénie le 21 août 1898 par Monseigneur Lamouroux. Les travaux ont été définitivement achevés en 1909 comme en témoigne le décompte définitif des travaux.(1)


Annotations

1. Archives départementales, 2 O 97/3, dossier 6, Décompte définitif des travaux de reconstruction de l’église, 15 mai 1909.